Qu'allons nous faire de grand-mèreRosette a 79 ans et vit seule. Son mari est mort et ses enfants ne passent que très rarement. Heureusement Rosette a son jardin pour remplit ses journées et M. Despature. Elle échange avec lui des graines : ils partagent la même passion pour le jardinage. Sa petite vie tranquille bascule le jour où elle fait une chute chez elle. Ses enfants, qui jusque là brillaient par leur absence, décident de prendre en main la vie de la vieille dame. Ils la placent donc dans une maison de retraite qui tient plus du mouroir que d’une agréable petite communauté. C’est alors que débute pour Rosette la descente aux enfers. Celle-ci finira de façon tragique.

Ce roman est une attaque en règle contre ces maisons de retraite – mouroir – certes mais également contre les enfants qui abandonnent leurs parents âgés pendant de longues années et qui, pour se donner bonne conscience, les placent dans des hospices.

Ce livre pose question et ne laisse pas insensible.

Publicités