Dans le cadre d’A livre ouvert sur la littérature sportive

Aubervilliers, en 2006. Marianne cinquante ans vit seule depuis longtemps, ses enfants sont adultes et Simon, le plus jeune, se marie aujourd’hui. Nous sommes en juillet, un samedi de finale du Mondial de football. Le récit raconte l’histoire de cette journée où Marianne a peur de croiser le père de ses enfants qu’elle n’a pas revu depuis 20 ans. Elle hésite à aller au mariage. Nous suivons son hésitation, ses souvenirs avec son mari avec beaucoup de sensibilité et le déroulement de cette journée de finale où chaque personne espère que l’équipe de France remportera la coupe du monde.

Publicités