Tony Chu est cibopathe. Cela signifie que quoi qu’il mange, il peut en retracer psychiquement l’origine, l’histoire et les émotions. C’est ce don qui va lui permettre d’intégrer la division des crimes spéciaux. En effet, quoi de mieux pour élucider des meurtres que de pouvoir connaître l’histoire d’un cadavre rien qu’en le dégustant.

Très bonne BD, beaucoup d’humour. Du sang bien sûr mais les situations sont souvent cocasses.

A déguster sans modération.

Publicités