Dans le cadre d’A livre ouvert sur la littérature américaine.

Shep Knacker, 49 ans a fondé une entreprise de bricolage, il y a 8 ans il l’a revendu pour 1 million de dollars. Son but  : vivre ailleurs où le niveau de vie serait moindre et la vie plus rose. Ces huit dernières années, il est resté salarié dans son ex-entreprise. Il trouve enfin sa destination : Pemba  (une île de l’archipel de Zanzibar). Or lorsqu’il se décide à demander à sa femme si elle le suit, elle lui annonce qu’elle a un cancer. S’en suive un an et demi de combat et de dépenses face au coût faramineux des soins.

A côté nous avons la famille de Jackson, l’ami et collègue de travail de Shep, qui a une adolescente atteinte d’une maladie génétique.

C’est une attaque contre le système de santé américain L’écriture est fluide et tous les deux chapitres on voit le solde du compte bancaire de Sheperd diminuer. C’est un roman émouvant et réaliste, avec un dénouement surprenant.

Coup de cœur.

Publicités