Aomame et Tengo des deux premiers tomes ont quitté le monde réel de 1984 pour entrer dans celui de 1Q84. Dans le ciel brille maintenant deux lunes : une grosse, jaune et une petite, verte qu’ils sont seuls à voir. Leurs destins vont maintenant se rapprocher pour se fondre. Il va leur falloir éviter beaucoup d’écueils car le monde réel est sans pitié.

Avec ce roman rédigé comme un thriller, Murakami nous entraîne dans son univers, où le fantastique se mêle au réel, le merveilleux côtoie la mort et où le possible et l’impossible s’entremêlent parce qu’il n’y a aucune logique dans ce monde. Le présent n’est-il que le reflet du futur ? Il s’interroge et nous interroge sur la perception du temps, sur la frontière indéfinissable entre le monde des vivants et des morts. Existe-t-il  une passerelle entre ces deux mondes ? Le bien et le mal sont-ils indissociables comme l’ombre et la lumière ? Il soulève ce malaise indicible : qu’attendons-nous de cette vie qui nous est offerte?

Un très bon livre saupoudrée de poésie et d’humour.

Publicités