Prix Goncourt des lycéens 2010

 

Chassé par Jules II, le pape guerrier et mauvais payeur, Michel  Ange accepte l’invitation du sultan Bajazet, le grand turc, et débarque à Constantinople pour concevoir un pont sur le Bosphore.

Oublié par l’histoire, ce récit est une fenêtre ouverte sur le monde ottoman et une géopolitique toujours d’actualité.

Publicités