Ce récit, basé en partie sur une histoire vraie, nous raconte le voyage d’un éléphant offert par Jean III roi du Portugal à Maximilien d’Autriche en 1551. Nous suivons le périple qui mena l’éléphant Salomon et son cornac de Lisbonne à Vienne en passant par la Castille, la Méditerranée, Gènes et les Alpes. L’intérêt du récit ne réside pas tant dans le voyage en lui-même que dans les rencontres et les discussions qu’elles amènent. En effet, Subhro, le cornac, donne son point de vue d’hindou sur nombre de choses : la religion chrétienne, les mœurs de l’époque, etc. Et c’est bien cette confrontation de points de vue et la peinture du 16ème siècle qui est ici intéressante.

Livre très intéressant, décrivant la société chrétienne de l’époque avec ses croyances, ses peurs. A lire !

Publicités